L’association SOLEILS49, association Loi 1901, a été créée en Septembre 2009, pour venir en aide aux migrants arrivés dans notre région. Ce sont des familles qui, fuyant la guerre et la misère viennent chercher refuge chez nous, souvent au péril de leur vie. Malheureusement, nombreux sont ceux qui se voient opposer un refus à leur demande d’asile. Ils perdent alors tous leurs droits et doivent survivre dans des conditions extrêmes, sans logement ni revenu. Tout devient difficile : s’abriter, se nourrir, scolariser ses enfants… tant qu’ils n’ont pas obtenu un titre de séjour, leur permettant enfin de faire des projets d’avenir.

 

SOLEILS 49 propose un accompagnement dans la constitution des dossiers de demande de titre de séjour.

 

L’objectif de SOLEILS49 est d’aider les familles (avant et après l’obtention du titre de séjour) afin de leur permettre de s’insérer et se faire une place dans la société. La priorité est donnée au logement, à la l’alimentation et à la scolarisation des enfants.

 

L’hébergement : grâce à un partenariat avec des communautés religieuses, plusieurs familles sont hébergées par l’association.

 

L’alimentation : en 2013, constatant l’extrême pauvreté des personnes rencontrées, l’association a mis en place une distribution alimentaire ouverte à toute personne (française ou étrangère) en situation de grande précarité. Ce sont plus de 200 familles qui fréquentent régulièrement cette distribution, dont un grand nombre d’étrangers « sans papiers ».

 

La scolarisation des enfants : SOLEILS49 paye les frais de cantine pour les enfants de familles sans revenu afin de leur garantir un repas chaud et équilibré. L’association finance aussi des cartes de bus pour ceux qui sont scolarisés loin de leur lieu d’hébergement, ainsi que le centre de loisirs pour les enfants qui vivent dans la rue avec leurs parents. L’association participe à la « charte culture », ce qui permet à quelques enfants d’accéder à des activités culturelles, accompagnés de leurs parents.

 

L’insertion : certaines personnes attendent de nombreuses années leur titre de séjour, autant d’années pendant lesquelles l’accès au travail leur est interdit. Pour lutter contre le désœuvrement et favoriser l’insertion par le travail, SOLEILS49 a mis en place un jardin solidaire, cultivé par des bénéficiaires, ce qui permet aussi d’améliorer le quotidien des familles.

 

BILAN D’ACTIVITE 2017

 

 

  1. Aide à l’obtention des titres de séjour
  • Soutien administratif

Cette année 62 dossiers (concernant 97 personnes) ont été présentés à la préfecture. 6 demandes d’admission exceptionnelle au séjour ont été refusées, 9 dossiers sont en attente de réponse, les autres ont été acceptés. Le taux de réussite (75%) est particulièrement élevé cette année.

 

Une particularité cette année : 15 dossiers concernent la protection de fillettes contre l’excision. Pour les autres, il s’agit de parents d’enfant français, d’admission exceptionnelle au séjour pour des familles présentes en France depuis plus de 5 ans, d’étrangers malades, d’étudiants.

 

L’équipe tente de s’étoffer grâce à de jeunes bénévoles, qui malheureusement ne peuvent pas toujours rester longtemps après l’indispensable période de formation du fait de l’évolution de leur situation professionnelle.

 

  • Prêts sans intérêt

Le nombre de prêts a augmenté cette année : 25 prêts sans intérêt pour un montant de plus de 4000€ ont été réalisés pour permettre le dépôt des demandes de titres de séjour (50€ par demande) et, en cas de réponse positive, pour payer les taxes (jusqu’à 550€ pour certaines cartes)

 

Le taux de remboursement reste faible. Soleils49 prête à des personnes sans ressources, et il faut souvent plusieurs mois ou années avant que les personnes régularisées perçoivent un revenu (travail et/ou allocation)

 

  1. Aide matérielle
  • Aide alimentaire

Pour l’année 2017, 244 familles (soit 824 personnes) ont fréquenté la distribution alimentaire de Soleils 49. Il faut rajouter à ce nombre les familles non inscrites qui reçoivent des colis de dépannage. L’organisation est la même que l’an dernier. La distribution est hebdomadaire, mais seulement la moitié des bénéficiaires sont servis chaque semaine. A chaque fin de distribution, des colis de dépannage sont fournis gratuitement à des familles non inscrites.

 

Le profil des bénéficiaires n’a pas changé :

32% des familles n’a aucune ressource

La QF des autres familles ne dépasse pas 400€

 

L’équipe de bénévoles se renouvelle progressivement. La moitié étant des bénéficiaires, certains voient leur situation s’améliorer, trouvent du travail ou quittent la ville. De nouveau bénévoles viennent renforcer l’équipe.

 

Le tonnage distribué est légèrement supérieur à celui de 2016 : 45T (43T en 2016). Il n’y a presque plus de pertes : à peine 50kg pour l’année (0,1%)

 

La participation des usagers est restée de 30c le kilo, uniquement pour les bénéficiaires disposant d’un revenu, les paniers sont gratuits pour les foyers sans ressources. Le solde sur l’année 2017 est de 3500€, un peu plus  qu’en 2016 (3200€)

 

Les difficultés sont les mêmes qu’en 2016 et sont liées à la sur-fréquentation de la distribution : par deux fois (en Mai et en Octobre) nous avons dû suspendre les nouvelles inscriptions car notre capacité d’accueil était dépassée. Certains jours, les paniers, surtout en fin d’après-midi, ne sont pas assez garnis. En fin d’année, le bureau a décidé de limiter les inscriptions à 72 foyers par distribution, soit 144 foyers en tout. Les personnes qui ne viennent pas pendant plusieurs semaines, ou qui ne se réinscrivent pas en fin d’année, sont radiées. Cela permet une meilleure répartition des ressources.

 

  • Cantine et cartes de bus

Sur l’année 2017 entre 35 et 42 enfants ont été pris en charge pour la cantine scolaire selon les périodes (notre capacité est de 40) Cette prestation est réservée aux familles sans revenu avec une priorité aux familles sans toit. Comme tous les ans, nous avons dû refuser des demandes.

9 abonnements à IRIGO ont été pris en charge, essentiellement des enfants scolarisés loin de leur lieu d’hébergement, ou des personnes malades.

 

  • Logement

Le partenariat avec les sœurs du Bon Pasteur permet de loger 4 familles et 3 femmes, dans des appartements en co-hébergement. De nombreuses personnes restent dans la rue, car les propositions d’hébergement sont insuffisantes. Une fois que les personnes obtiennent un titre de séjour, il faut plusieurs mois avant qu’elles puissent accéder à un logement social.

 

  1. Insertion
  • Jardin solidaire

Le jardin solidaire de Soleils49 a vu le jour cette année au lieu-dit « La Crosnerie » à Saint-Barthélémy d’Anjou, sur un terrain prêté gracieusement par un agriculteur à la retraite. Animé par un bénévole, il est cultivé par une dizaine de migrants, tous les jeudis matins du printemps à l’automne. Un partenariat a été mis en place avec des enseignants du lycée du Fresne, pour une assistance technique. La récolte 2017 a été donnée en priorité aux jardiniers, et le surplus a permis d’alimenter la distribution du vendredi.

Cette activité a pour objectif de lutter contre l’oisiveté de personnes qui n’ont pas le droit de travailler, et d’améliorer l’alimentation du quotidien.

Au mois d’Octobre, FR3 a réalisé un reportage sur le jardin solidaire qui a été diffusé aux informations régionales.

 

 

  • Actions culturelles

Cette année, Soleils49 a signé la charte « culture et solidarité » en lien avec la mairie d’Angers. 9 spectacles ont été proposés, en priorité aux familles suivies et hébergées par Soleils49. Ce sont généralement des spectacles tout public, qui ont attiré chacun entre 5 et 11 personnes, accompagnées d’une bénévole. Une trentaine de places de cinéma (400 coups) ont été distribuées. Ces spectacles ont été très appréciés, ils permettent aux personnes d’accéder à la culture et de se distraire, de sortir du quotidien.

 

Un partenariat avec le Secours Populaire a permis à quelques familles d’assister à des spectacles de fin d’année (cinéma et cirque). Des places pour la grande roue de Soleils d’Hiver nous ont été offertes par le CCAS d’Angers.

 

5 familles ont pu bénéficier d’une semaine de vacances au bord de la mer, grâce au partenariat avec le Secours Populaire, et 3 enfants ont pu participer à la journée des oubliés des vacances, au bord de la mer.

 

  • Cours de français

2 bénévoles assurent des cours de Français pour 3 personnes suivies par Soleils 49.

 

  1. Le site internet soleils49.fr et la page facebook

Cette année un site internet  a été créé et la page facebook de Soleils49 rénovée. Le site est régulièrement alimenté par les actualités de l’association et des photos. Il est référencé à l’adresse : http://www.soleils49.fr

 

Conclusions et perspectives

 

Pour cette année 2017, les activités principales de l’association évoluent très peu par rapport à l’année précédente : le soutien administratif, l’hébergement et l’aide alimentaire restent les principales activités.

 

Par contre, cette année a vu le développement des activités d’insertion : le jardin solidaire, les activités culturelles et les cours de français.

 

Les perspectives pour l’année 2018 s’annoncent assez compliquées : 2 bénévoles arrêtent leur activité à la distribution alimentaire et devront être remplacées. Il faudra aussi réfléchir à la meilleure manière d’appliquer les normes européennes : en effet, les produits en provenance de la CEE doivent être donnés sans participation financière.

 

Par ailleurs, le Bon Pasteur a vendu un bâtiment dans lequel étaient hébergées de nombreuses familles. Le bâtiment devra être vidé en Juillet 2018. Les personnes titulaires d’un titre de séjour ont fait des demandes d’appartement, mais l’accès au logement social reste difficile pour certaines familles dont les revenus sont très faibles. Les familles suivies par Soleils 49 sont concernées par cette fermeture et devront être relogées ailleurs.

Commentaires (2)

franalle
Merci beaucoup pour votre commentaire. Si vous souhaitez faire un don à l'association, celui-ci ouvre à une réduction d'impôt car Soleils 49 est reconnue d'intérêt général. Pour l'adresser, voici nos coordonnées : Soleils 49, 1 rue Drouard - 49100 Angers
Encore merci
BAOUTOU
  • 2. BAOUTOU | 14/03/2018
Je m'engage si possible adhérer à cette association noble!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.